Thèmes

animal animal femme chez chien chez

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Botanique (0)
· Informatique (0)
· Musique (0)
· Textes (1)

Rechercher
Articles les plus lus

· La vieille Dame sauvée par le chien
 

Statistiques

Date de création : 02.12.2010
Dernière mise à jour : 03.12.2010
1 articles


La vieille Dame sauvée par le chien

Publié le 03/12/2010 à 18:58 par milouphilo1 Tags : animal femme chez chien
La vieille Dame sauvée par le chien

 

 

LA VIEILLE DAME SAUVEE PAR LE CHIEN ERRANT

Une vieille dame avait rencontré un chien perdu sans collier .

 Affamé, il l’avait suivi jusque chez elle mais n’avait pu entrer. Un règlement d’immeuble interdit la possession de tout animal. C’est ce que la vieille dame avait expliqué au chien.

Pourtant elle avait pris sur elle de lui donner (1) un bon morceau de viande . Le chien abandonné s’était éloigné après lui avoir léché la main, en agitant la queue.

 Le lendemain, pendant des mois, et tous les jours qui suivirent, la vieille femme s’en alla rencontrer le chien qui l’attendait où elle l’avait vu pour la première fois, pour lui donner une pleine gamelle (2) et lui dire qu’elle l’aimait.

Mais la vieille femme, il y a deux jours, ne vint pas. Alors le chien sans collier courut jusqu’à, la demeure de son amie et se mit à aboyer. Tant et si bien que les voisins de la vieille dame lui lancèrent des pierres et le blessèrent.

Sanglant et douloureux, le chien resta et continua à aboyer jusqu’à ce qu’un voisin plus humain comprenne qu’il se passait quelque chose d’anormal et monte jusqu’à l’appartement de la vieille femme.

Il défonça, l’entrée la porte restant close.il trouva la vieille femme inanimée(3). Elle était très mal tombée au moment de sortir pour aller nourrir son seul ami. Et si le chien sans collier n’avait pas donné l’alerte, elle serait morte.

 

 

 




DERNIERS ARTICLES :
La vieille Dame sauvée par le chien
    LA VIEILLE DAME SAUVEE PAR LE CHIEN ERRANT Une vieille dame avait rencontré un chien perdu sans collier .  Affamé, il l’avait suivi jusque chez elle mais n’avait pu